no name games
contexte
Ta tête est lourde et tes yeux papillonnent. Brièvement, tu jettes un coup d'oeil à droite, puis à gauche. A la vue de la pièce circulaire dans laquelle tu te trouves, précisément au centre, tes sourcils se froncent. L'endroit te serait-il inconnu ? Tu n'as pas le temps de te poser la question que déjà, une voix résonne dans la pièce, brisant tes vaines tentatives d'orientation.

« Bienvenue sur No Name et puisses-tu devenir le plus célèbre. »

12.03.2017 Première maj de nng et lancement du premier event' ! ici
news
joshua ☆ dispo
mp
piper ☆ dispo
mp
clyde ☆ dispo
mp
predef


Sweet mistake • Treize

avatar


Messages : 90
ft : Sangwoo • Killing Stalking
lieu d'habitation : Fengàri
présentation : • under the sea •
Ven 10 Mar - 21:01


Sweet mistake


Treize & Ariel

Il sait.
Il sait ce que Treize désirait à tout prix lui cacher.
Il a fini par découvrir ce lourd secret qui avait tout assombri entre eux. Et ça n’a absolument rien à voir avec sa fausse déclaration. Treize n’est pas amoureuse de lui, Treize est une hôtesse. Oh et pas n’importe laquelle, pas de celle qui se contente de sourire à l’entrée d’un quelconque évènement pour vous tendre un flyer. Une hôtesse qui provoque désir et tentation, une hôtesse qui joue de ses charmes pour attirer l’esprit faible des hommes… Et ça ne plaît pas à Ariel. Ca ne lui plaît pas du tout.

Il n’aime pas les mensonges. Il n’aime pas quand on touche à ce qui lui appartient. Alors il est furieux, furieux d’avoir enfin compris ce qui se passait autour de lui. Comment a-t-il pu être aussi aveugle ? Comment n’a-t-il rien pu voir ? Il s’en veut autant qu’il en veut à Treize. Et il ne peut pas laisser ça impuni.

C’est pour cette raison qu’il avance vers le bar, le fameux bar où elle joue à l’hôtesse. Il a réservé une belle surprise à sa charmante colocataire. Et il a hâte de voir l’effet que cela va avoir. Une simple réservation, une réservation "intime" en compagnie uniquement de Treize, un pseudonyme idiot pour rester anonyme, et quelques billets sur la table pour bénéficier d’un tel traitement de faveur. Le voilà qui va voir de ses propres yeux l’univers qu’elle tenait tant à lui cacher. Sans lui laisser le moyen de s’enfuir.

Il entre fièrement dans le bar, balance un irrésistible sourire aux hôtesses présentes à l’entrée. D’une voix douce, il se présente et on lui indique alors là où la demoiselle est en train de l’attendre. Il les remercie chaleureusement et avance d’un pas calme et assuré vers un des recoins du bar, caché à l’abri des regards. Il en profite pour "admirer" l’endroit et il lance quelques regards charmeurs. S’il doit jouer à l'homme lubrique, autant entrer parfaitement dans son rôle. Il s’est même habillé pour l’occasion, troquant ses habituels t-shirt contre une chemise blanche. Et il espère bien que Treize appréciera l’effort. Quelle ironie.

Enfin, il est là, il tire sur le rideau qui permet de rendre l’endroit un peu plus "discret". Et un large sourire se dessine lentement sur ses lèvres.

« Bonjour Treize »


avatar
Messages : 46
lieu d'habitation : Fengari, avec Ariel
présentation : oiseau de malheur ♕ treize
Dim 12 Mar - 1:46

Treize l’oiseau de malheur
Elle avait cette réputation de voler leur chance aux gens, de se l’approprier. D’arracher leurs cœurs à mains nues et de les broyer. Et tandis qu’elle choisissait sa tenue de travail - quelque chose de joli, de sensuel -, elle n’imaginait pas que cette fois, le charme s’inverserait. Que cette fois, elle serait jetée sur le devant de la scène du destin, d’un sort qu’Ariel avait un peu forcé par ses recherches sur ses activités nocturnes.

Ariel.
Depuis sa confession de l’autre soir, elle lui avait difficilement adressé la parole. Elle ne s’était même pas risquée à lui envoyer un message, craignant une réponse cinglante qu’elle pourrait relire encore et encore, jusqu’à fondre en larmes. Elle s’était plutôt concentrée sur son quotidien - son travail. De l’argent pour payer son loyer, et ne pas être séparé d’un ami, si elle pouvait encore l’appeler ainsi, que seul un logement en commun lui permettait de croiser. À l’appartement, rien ne s’était résolu de lui même. Ni elle ni Ariel ne s’était penchés au sol pour ramasser les morceaux de verres brisés - elle, avait peur et lui...! - elle ne savait plus.

Elle n’y pensait plus. Elle quitta l’appartement en fermant doucement la porte - son colocataire elle ne l’avait pas aperçu de la journée, et supposait qu’il dormait peut être. Ses talons claquèrent sur le béton de la rue tandis qu’elle se dirigeait sur son lieu de travail : sa robe noire courte et volante volait doucement avec la brise, sans jamais rien révéler.

Quand elle arriva, elle découvrit le bar agité : comme tous les samedis soirs. Avant qu’elle n’ait pu prononcer une syllabe, la voilà qu’on l’accostait et la dirigeait vers l’un des boxes privés pour un client très spécial

et très riche


des mots qui lui semblèrent dangereusement familiers, au point de lui donner la migraine, et cette sensation encore, d’oublier quelque chose d’important, d’oublier son histoire, son prénom, qui se balançait sur le bout de sa langue. Elle la prononçait presque - cette identité, quand Ariel la rejoint ; et cela la fit oublier toute considération du passé pour la plonger dans le présent
e t  l’ y  n o y e r  

Après un moment de choc, dans lequel elle ne sut que le fixer, mortifiée par sa présence, elle s’entendit dire Ariel d’une voix plutôt effrayée que surprise. C’est une bonne chose qu’elle est assise, autrement ses jambes l’auraient probablement abandonné. Elle se reprend vite, et jauge la distance entre elle et la sortie : elle est proche, mais parfaitement bloquée par la carrure du garçon.


À quoi tu joues, elle se demande
C’est ton travail, accomplis-le
S’il voulait tant connaître ton secret, tu vas le lui tendre
Comme il l'a fait avec son piège

Toute sa panique disparaît en une pensée - celle qu’elle n’a rien fait de mal -, et elle sourit en penchant un peu la tête, tout à fait charmante, et répète : Ariel. Cette fois, sa voix est assurée, claire, presque ravie. Je ne pensais pas te voir ici. Il n’y aucune animosité dans cette affirmation, mais une sorte de plaisir mielleux, celle d’une fille ravie de pouvoir donner un morceau de son monde. Installes-toi ? et elle se décale un peu ; Son regard suit son mouvement, il se perd, et on peut y voir de l’appréhension, de l’inquiétude, et une tristesse honnêtement ressentie à la simple idée de ce subterfuge : et tout cela disparaît quand elle se rappelle où elle est.

le monde ne suffit pas


avatar


Messages : 90
ft : Sangwoo • Killing Stalking
lieu d'habitation : Fengàri
présentation : • under the sea •
Lun 13 Mar - 17:21


Sweet mistake


Treize & Ariel



Délicieuse réaction qui se dessine sur le visage de Treize. Difficile à parfaitement interpréter, mais tout simplement exquis. La surprise est là, c’est le principal. Et quand elle prononce son prénom, il a comme cette douce impression qu’elle essaie de se convaincre que c’est bel et bien lui qui se trouve devant elle. Oui, Ariel est bien là. Oui, Ariel a fait cette étrange réservation. Et oui, Ariel ne la laissera pas fuir.

Et il savoure, il ne dit rien, il attend. Il lui laisse le temps de se ressaisir, de reprendre la main sur la situation. Il veut voir l’étendue de ses talents, ceux pour lesquels on la paye.

« La vie est pleine de surprises, n’est-ce pas ? »

Il lui répond dans un sourire qui veut tant dire. Elle et ses secrets, ça aussi, ça avait été "surprenant" pour Ariel.

Il s’approche doucement et parce qu’il veut continuer à la provoquer, il s’assoit en face d’elle, pas à côté. Il veut marquer cette distance, celle qu’elle a voulu, celle qu’elle va désormais assumer. Et il appuie son regard sur elle, sur cette robe affreusement courte, sur ces hauts talons qui donnent le vertige. Tel un prédateur face à sa proie, il observe chacun des détails qui s’offrent désormais à lui. Ces détails qui jusque-là lui avaient échappé… Et ça le met en rage de n’avoir rien vu.

« Cet endroit est…particulièrement charmant. »

Et ses yeux remontent enfin sur le visage de Treize. Elle semble quelque peu perdue… L’assurance de ses paroles contraste avec son regard dans lequel il peut y lire l’incompréhension de la situation, le fait que tout ceci lui échappe pour le moment.

Il s’avance, s’accoude à la table et penche la tête sur le côté, sans la lâcher des yeux, il ne veut pas en perdre une miette.

« Je suis novice tu sais… alors j’espère que tu prendras bien soin de moi Treize. C’est bien ce dont il s’agit, n’est-ce pas ? »

Sa voix est basse, il parle lentement, il ne veut rien presser, faire monter les choses petit à petit. Mais il lui offre tout de même la possibilité de pouvoir se rattraper, de pouvoir lui dévoiler cette partie de sa vie qu’elle souhaitait garder enfoui. Même si c’est trop tard, même s’il en sait suffisamment, il veut la voir assumer ses choix et ses erreurs.


avatar
Messages : 46
lieu d'habitation : Fengari, avec Ariel
présentation : oiseau de malheur ♕ treize
Mar 14 Mar - 18:04

La vie est pleine de surprises, n’est-ce pas ?
Un concept que Treize avait éprouvé, encore et encore : en se réveillant dans un jeu stupide, à l’écoute d’une voix étrangère ; en se voyant assigner à un bar, à un métier qu’elle n’avait pas choisi ; en rencontrant celui qui serait son colocataire, puis ami, et en cette soirée, ennemi. Des retournements de situation, du drame, toutes ces choses mises en scène au nom de l’audience : ils en étaient les acteurs.

Il la dévisage et elle se répète qu’elle n’a pas peur, qu’elle n’en a aucune raison : d’abord, parce que la sécurité veillait toujours ; ensuite, parce qu’Ariel reste Ariel, sous la colère comme sous le dégoût. Des facettes de sa personne, elle en avait trop vu pour en craindre de nouvelles. Alors l’oiseau de malheur qu’elle est prend une grande inspiration, serre les poings, et se chante qu’elle n’a rien fait de mal, comme une hymne, une prière qui reste à l’abri dans sa pensée. Elle reste positive - il le faut -, et elle se dit qu’elle-même avait souhaité lui en parler : c’était chose faite, dorénavant, même si elle aurait tellement préféré des circonstances plus apaisantes.

Elle croise les bras devant son sous-entendu facile et révélateur, elle le fixe avec des yeux critiques, avant de comprendre l’ironie de son regard. Après quelques instants de silence, pour bien choisir ses mots, ces choses avec lesquelles elle était si peu adroite, elle articule finalement : Pas vraiment, non. On charme le client et on l’incite à boire, mais on... Ne se donne pas à lui. La prostitution était interdite, même ici. Malgré tout, elle n'arrivait plus à croiser son regard.

Ses bras se décroisent, et elle finit par tapoter le verre de la table de ses ongles dans un rythme régulier, en se répétant qu’elle n’a pas peur, encore. Après un autre silence, elle trouve le courage de lever les yeux vers ceux d’Ariel, et cherche un moyen de rattraper toute cette situation, de coller les morceaux ensembles. ...Est-ce que tu es en colère contre moi ? C’était trop de maturité en elle pour une soirée, voir toute une vie : elle sentait un mal de tête nostalgique lui venir, mais garda ses mains bien à leur place pour ne pas dévoiler sa douleur.

le monde ne suffit pas


avatar


Messages : 90
ft : Sangwoo • Killing Stalking
lieu d'habitation : Fengàri
présentation : • under the sea •
Jeu 16 Mar - 16:44


Sweet mistake


Treize & Ariel



Il se met à rire doucement. Un rire discret qui s’échappe d’entre ses lèvres, un rire doux et tranchant. "On ne se donne pas à lui". La précision a toute son importance, Treize le sait, sinon pourquoi s’embêterait-elle à appuyer sur ce détail ? Mais malgré cela, Ariel voit les choses différemment. Sous un autre angle. Comme si un tel endroit pouvait se contenter de si peu… Pense-t-elle réellement que certaines de ces hôtesses n’offrent pas "d’extra" ? Que tout ce qui se passe ici est parfaitement légale ? Qu’aucune des jeunes filles n’offrent leur corps pour satisfaire la luxure des hommes ? Il la trouve naïve. Elle n’a rien à faire dans ce genre d’endroit. Ils finiront par avoir raison d’elle, de son corps, de son âme. Et quand elle s’en rendra compte, il sera trop tard.

« Si tu penses sincèrement que c’est aussi simple que tu le présentes…c’est que tu es encore plus innocente que je le pensais. »

Il aurait aussi pu dire "idiote" mais il tient tout de même à ne pas la briser trop rapidement. Car elle est fragile, il le voit bien. La femme forte et séductrice qu’elle est ici n’est qu’une façade facile à effriter. Il suffit de la faire chanceler un peu, d’appuyer là où ça fait mal pour que tout s’effondre. Et qui serait là ensuite pour la relever ? Lui peut-être ? Tout détruire pour tout reconstruire ? Paradoxal.

Et il attrape doucement sa main pour lui faire lâcher ce verre qu’elle tapote nerveusement. Du pouce, il la caresse tendrement et resserre un peu plus son étreinte. Ses doigts sont si fins, si délicats, ils disparaissent facilement dans la large main d’Ariel plus puissante, plus dominante. Quasi effrayante.

« En colère ? Non… Ce n’est pas ça Treize. Je dirais plutôt, déçu ? »

Il la regarde, lui sourit à nouveau. La douceur de son visage ne révèle en rien la dureté de ce qu’il ressent et de ce qu’il va dire. Il ne sait pas vraiment s’il est en colère, mais les émotions, qui ont bataillé en lui depuis qu’il a appris quelle était la nature véritable de son métier, sont de plus en plus contradictoires.

« Déçu que tu m’aies caché ce que tu faisais, déçu que tu m’aies menti. Déçu de cet endroit pathétique. Déçu que tu penses que ce tu fais est acceptable. Et déçu de moi-même pour n’avoir rien vu, avoir pensé que je te connaissais alors qu’il n’en est rien. Mais pas en colère. Juste de la déception qui finira bien par s’évaporer. »

Et il relâche sa main pour se reculer, s’appuyer contre le dossier du canapé, son sourire qui n’a pas quitté une seule seconde ses lèvres.


Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Horde sweet horde
» Sweet little baby - [Dehl' & Léa] - [ENG]
» rennels ✲ a mistake is to commit a misunderstanding. (a) come on. ❥ FINI
» Le Conseil des Treize
» JMK ♣ Sweet Jenna, sweet teacher... à votre service.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: