no name games
contexte
Ta tête est lourde et tes yeux papillonnent. Brièvement, tu jettes un coup d'oeil à droite, puis à gauche. A la vue de la pièce circulaire dans laquelle tu te trouves, précisément au centre, tes sourcils se froncent. L'endroit te serait-il inconnu ? Tu n'as pas le temps de te poser la question que déjà, une voix résonne dans la pièce, brisant tes vaines tentatives d'orientation.

« Bienvenue sur No Name et puisses-tu devenir le plus célèbre. »

12.03.2017 Première maj de nng et lancement du premier event' ! ici
news
joshua ☆ dispo
mp
piper ☆ dispo
mp
clyde ☆ dispo
mp
predef


stay with me ▬ ft. harry

avatar


Messages : 31
age : 25 yo
ft : dave strider - homestuck
présentation : ♕ i walked out
Dim 15 Jan - 1:41

i won't leave u alone tonight

le silence de l’appartement est presque réconfortant. adossé contre la tête de lit, tu fixes lascivement les cieux étoilés par la fenêtre, les rideaux mal placés te laissant entrevoir ces petits points blancs ainsi qu’une partie de l’astre lunaire. tes doigts jouent machinalement avec une mèche de sa chevelure émeraude alors que ta main libre te masse la nuque. elle devient raide, elle te rappelle la longue journée qui commence à peser physiquement. la fatigue est bien là, tapie, prédatrice à l’affût de cette faiblesse qui la laissera te faire succomber au sommeil réparateur tant attendu.

le prolongement de cette soirée n’était clairement prévu dans ton programme. ça ne te dérange pas plus que ça, finalement. lorsque tu avais reçu ce sms, cet appel de détresse, tu en avais aussi profité pour ne pas avoir à jouer le parasite.  un peu comme l’eau qui imbibe le papier du message dans cette bouteille jetée à la mer, il y avait cette promesse sous-jacente d’une nuit dans le salon de la jeune femme. une facilité, sur laquelle tu n’as pas rechigné un instant. c’était presque devenu une habitude. mauvaise. semblable à un cercle vicieux.

alors tu es là, installé le plus confortablement possible sur ce lit que tu rejettes. tu écoutes la respiration régulière de l’endormie. tu te concentres. inspiration. expiration. inspiration. expiration. inspiration. mais ça ne fonctionne pas. se frayant un chemin dans tes veines jusque ton encéphale, l’envie, cette chimère, t’empoisonne. nicotine. alcool. la balance entre tes poumons et ton foie se met en marche, alors que tu t’extirpes lentement des draps. prenant soin de ne pas perturber le repos d’harry, tu rassembles le peu d’affaires qui trainent avant de te diriger vers la porte de la chambre. l’ayant entendu plus tôt, tu sais qu’un autre est en train de se libérer, de s’évader entre les bras de morphée, comme dans un plein trip de rush d’héro.  alors tu deviens l’ombre, silencieux, te déplaçant discrètement jusqu’à ce que tu puisses trouver ce que tu cherches.

une bouteille.
un verre.
seulement un verre.
puis tu pourras aviser le fauteuil qui te tend les bras, à l’autre bout de la pièce par rapport au canapé. un seul et unique, avant de pouvoir enfoncer cette aiguille dans le circuit de ton subconscient, et toi aussi profiter de ce trip inoffensif dont tous semblent profiter à cet instant. durant cette nuit sombre, faiblement éclairée par son astre reine.


avatar


Messages : 77
age : 23 y.o.
ft : lottie // snotgirl ; lucy hale.
lieu d'habitation : fengàri.
Mar 17 Jan - 23:10
I guess it's true I'm not good
STAY WITH ME
at a one night stand
j'ai cette faiblesse d'avoir peur de la solitude ; du noir et du ciel sans étoiles
j'ai la faiblesse d'avoir peur, sans toi
alors parfois fébrile je tape un sms je t'appelle même pour que tu viennes pour que tu combles ce vide à côté de moi
((ce que je n'ai et ce que je n'aurai jamais en ce lieu))
car dans ce jeu je ne suis pas faite pour aimer
car c'est ainsi et que même mon secret en témoigne que la tendresse ne peut naître dans le creux de mes seins je ne suis qu'une
poupée
((je crois))
je respire et c'est déjà bien ; cocon séparateur sommeil vide silencieux
une chaleur qui persiste sur mon flanc droit
et doucement elle s'enfuit
elle s'en va et ne revient pas ((pourquoi es-tu parti))
pourquoi n'es-tu plus là
pourquoi es-tu comme eux, à me fuir encore et encore
suis-je trop imparfaite
suis-je trop pute trop émeraude trop gloss ou même trop
m o i
dis-moi lew ce qui me manque pour qu'un grincement s'échappe du parquet quand tu t'enfuis plus près des étoiles
plus loin de moi
ne peux-tu pas être centré sur moi
((je t'en prie))
car je suis fatiguée d'être la seule à me contempler avec indulgence
car j'ai l'impression de ne recevoir que de la critique ou de l'indulgence
pourquoi pars-tu, quand j'ai le plus besoin de toi dis-moi
et tu sors de la chambre j'entends la porte
je sors de ((tes)) des bras de morphée et j'embrasse de mes pieds nus le sol froid
((je frissonne))
et il ne faut pas le réveiller tu sais lew
que fais-tu bon sang
et j'ai ce malheur de succomber à ta présence ; car la preuve je m'abaisse à te poursuivre dans mon propre chez moi
et les lèvres étirées dans une moue inquiète (ne me laisse pas seule s'il te plaît) je te suis dans le noir je recouvre d'un bras mon torse et passe ma main sur mon épaule
je ne suis pas belle ainsi
disgracieuse absolument pas princesse
les cheveux dans un désordre du réveil alors que nous sommes couchés seulement depuis une ou deux heures un tee-shirt de clyde trop large que je lui ai piqué ((je suis une voleuse)) et une putain de culotte de coton
je parcours de mes doigts le béton encore inconnu tout jeune à mon toucher
et je papillonne un peu des cils j'augmente la cadence te cherchant telle une aveugle la main tendue dans le vide
et je crois que je te frôle
(j'étouffe un hoquettement de surprise)
ne pas réveiller l'ours qui dort sur le canapé dépliable
et je tends à nouveau mes doigts tremblants (je suis terrifiée il fait vraiment tout noir) tentent d'attraper le tissu de ton tee-shirt à toi d'atteindre et éponger mon désespoir
un murmure presque une plainte suppliante
pars pas, je t'en prie. reste avec moi. tu comptais faire quoi ?


--
avatar


Messages : 31
age : 25 yo
ft : dave strider - homestuck
présentation : ♕ i walked out
Mer 25 Jan - 1:38

i won't leave u alone tonight

le grincement du parquet provoque un frisson qui remonte le long de ton échine. aurais-tu été si peu discret que le colocataire d’harry soit en train de se lever ? il fait noir, et bon dieu que cette obscurité opaque t’est rassurante. une main serrant ton verre, tu tends attentivement l’oreille à l’affût du moindre son qui pourrait te renseigner sur l’identité de l’auteur de ce grincement.

un frôlement.
et tu retiens machinalement ta respiration. tu sens doucement des doigts se refermer sur ton t-shirt, et tu lâche un léger soupir soupir. de soulagement ? d’ennui ? de lassitude ? personne ne saurait le dire, mis à part toi. et tu écoutes cette voix si familière maintenant. alors tu lui réponds, aussi dans un murmure, qui n’est finalement qu’un souffle fatigué.

je comptais aller étudier les moufettes en laponie du sud.
comme toujours, lew, t’es atteint. ton humour dégueulasse faisant des ravages partout où il passe. comment est-ce qu’on pourrait te prendre au sérieux alors que, dans sa peur, tu lui lâches un truc pareil ? t’es con, lew. voir même complètement débile. gorgée d’alcool rapidement avalée, tu te tournes doucement afin de trouver (tu penses) face à la princesse. bras libre de ton verre qui vient lentement se serrer autour de sa taille, la rapprochant doucement contre toi.

je n’ai jamais eu l’intention de partir. front venant se poser contre le sien, tu fermes les yeux un instant avant d’inspirer longuement. oui. tu retiens, encore, cet humour merdique que tu apprécies pourtant tellement. j’avais besoin d’un verre, et peut-être d’une clope. très probablement d’une clope. mas la cigarette ça sent. ça agresse les narines alors, c’était pas la meilleure des idées. t’en sais rien au final, lew. t’aurais pas été mal avec ta clope un peu de salut c’est cool dans les oreilles. couplé au verre, ca s’approchait même de la perfection.

ta main se décale, sur son bras d’abord, cherchant sa main. avant que tu ne mêles tes doigts aux siens. tranquillement, tu refais le chemin inverse, jusqu’à la chambre rose d’harry, tout en la traînant derrière toi.

pardonne moi, je ne pensais pas te réveiller.


avatar


Messages : 77
age : 23 y.o.
ft : lottie // snotgirl ; lucy hale.
lieu d'habitation : fengàri.
Sam 4 Fév - 15:54
[quote="Harry"]
I guess it's true I'm not good
STAY WITH ME
at a one night stand
je ne sais pas vraiment ce que tu comptes me faire, en sortant une de tes remarques à deux balles qui me donne vraiment vraiment pas envie de rire actuellement là maintenant
alors je ne dis rien je me contente d'effectuer une petite moue dans le noir et t'avales quelque chose de l'alcool sûrement
((et comme d'habitude))
je ne dis rien, car j'ai trop peur de te perdre si je te dis que non ça ne se fait pas de se barrer du lit pour picoler de l'alcool qui nous appartient même pas que non c'est pas correct quand il rentre chez les gens et qu'il vit proprement certes mais quand il le fait quand même
((je m'en fiche un peu des caméras là))
le plus important, c'est que tu me reviennes
je recommence à respirer car sans te presser (t'es pas du genre à te presser de toute manière) tu viens me ramener contre toi et ça y'est je me sens en sécurité je crois la tête près de toi vraiment tout près de toi et les doutes qui s'évaporent
je te laisse parler et tu me dis ; tu me dis que tu ne partiras jamais
((c'est ça que tu dis non où je comprends jamais rien))
et ton front vient contre le mien et j'opine doucement
tu cherches mes doigts et j'accepte les tiens je les serre et on retourne dans les bras de morphée (surtout moi en fait)
et tu t'excuses et
et si tu as besoin d'une clope, pourquoi tu la prends pas
si tu as besoin d'une clope, pourquoi tu me demandes pas
alors je souffle avec un peu de honte d'accepter ce genre de comportements que d'habitude d'habitude je critique que je juge
((mais j'ai vraiment besoin, que tu restes près de moi))
si tu veux fumer, tu peux le faire dans ma chambre. j'ouvrirai la fenêtre demain matin pour aérer.
je ne te regarde pas vraiment je tire un peu plus la porte pour entrer dans cette chambre que je connais par cœur même dans le noir et je referme une fois que tu es dedans aussi
je te tire vers le lit et j'attends que tu sois posé pour
je ne sais pas, pour venir tout près de toi et me lover ouais
y'a rien de sensuel, rien d'érotique non plus
j'ai juste besoin, de ton étreinte
que tu fumes que tu pleures que tu boives que tu me frappes, je veux juste être tout contre toi un peu comme si t'étais ma peluche géante ce qui est ma foi ridicule et à peine avouable car je crois avoir passé l'âge de jouer à ce genre de trucs


--
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ralentissement sur hammerin harry!!!!
» HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT (Tomy) 2010/2011
» Harry potter et les reliques de la mort partie 2
» [fantaisie] Harry Potter
» -La saga Harry Potter-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: