no name games
contexte
Ta tête est lourde et tes yeux papillonnent. Brièvement, tu jettes un coup d'oeil à droite, puis à gauche. A la vue de la pièce circulaire dans laquelle tu te trouves, précisément au centre, tes sourcils se froncent. L'endroit te serait-il inconnu ? Tu n'as pas le temps de te poser la question que déjà, une voix résonne dans la pièce, brisant tes vaines tentatives d'orientation.

« Bienvenue sur No Name et puisses-tu devenir le plus célèbre. »

12.03.2017 Première maj de nng et lancement du premier event' ! ici
news
joshua ☆ dispo
mp
piper ☆ dispo
mp
clyde ☆ dispo
mp
predef


congratulations  ▬ ban

avatar


Messages : 43
ft : Jolyne Kujo // Melanie Martinez
lieu d'habitation : Phobos
présentation : Bou
Dim 5 Fév - 23:46


Affreuse, effrayante, malade.
Elle était là, régurgitant son précédent repas. Un bon burger, non fait maison. Tu l'as connaît
C’est elle là, la fille mal, pleurant à chaude larme. Qui pleure sûrement sur son misérable sort ? Depuis quand elle n’avait pas pleuré comme ça ? Tu t'en souviens
Oui, c’était à son arrivé, ou bien, à la fin de son dernier anime. Au final, tu étais perdu

Ses joues étaient tachées de noir, qui provenait de son mascara. Elle l'avait acheté il n'y a pas très longtemps, et on lui avait promis qu'il était waterproof. Elle veut être remboursée
Ses yeux rouges se dirigèrent par ce qu'elle tenait dans la main. L'affichage l'horrifiait, cela lui piquait les yeux. Ce beau sourire, elle ne voulait plus le voir. Il était faux, ironique. Elle en était persuadée
Ce petit smiley ne lui annonçait un changement de vie, une horrible vie.

Ses cries, qui venaient s’atténuer peu à peu, devaient inquiéter ses voisins. Ils s'en fichaient
Elle décida de se reprendre, et donc de se lever. Elle voulait sortir d'ici, pendre l'air, marcher. Et elle sortit. Elle croisa quelques voisins qui remarquaient sa triste mine. Et ils s'en fichaient toujours

Ses mains venaient étaler le maquillage qui demeurait sur ses joues. Lui faisant une sorte de nouveau blush noir. Plus tard, ce sera à la mode
Elle avait zappé de mettre ses sandales, et marchait donc, en chaussette dans la rue. Plus tard, tout le monde le fera
L'objet à la main, tenu comme un couteau, comme ci elle allait faire du mal à quelqu'un. Personne ne risque quelque chose
Elle voulait le voir, lui. Son ... elle ne sait pas qui il est dans sa vie. Personne ne le sait
Mais elle voulait le voir, et hurler dans ses bras.
BY EDWARD OF OOC
avatar


Messages : 80
age : 28 ans.
ft : Wolf • the Boy and the Wolf ▬ Z-Pico
lieu d'habitation : Phobos.
présentation : « give me liberty or give me death »
Jeu 16 Fév - 12:41
► congrat's ◄
The only trouble is you really dont have the time. You've got one night only (one night only). That's all i have to spare (one night only). Let's not pretend to care.
Il défile. Le temps, si rapidement il s'envole. Les secondes vibrent inlassablement. Tic tac. Les heures s'écoulent, mais cette clé de douze en main, rien ne semble pouvoir te déloger de là. Les véhicules vont et viennent ici, cet endroit est empli de cette passion qui t'anime, qui te donne enfin envie de sortir de chez toi. Les voitures, les motos... oui les motos... la tienne stagne un peu plus loin, attendant qu'enfin tu rentres chez toi. Et c'est l'heure d'ailleurs, Ban. L'heure enfin de poser le cambouis qui recouvre tes mains pour retourner à une autre réalité. « Tu peux y aller, on se voit demain. Bon boulot. » comme chaque soir, cette voix résonne. Celle qui chaque jour arpente ces lieux avec toi alors dans un fin sourire amical, tu lèves simplement cette main noircie sans un mot.

Ban, il est temps de rentrer à présent. C'est calmement que tu ranges les outils qui traînent à tes pieds, faisant en sorte de pouvoir aisément les retrouver demain. Chaque objet a sa place, chaque place attend son objet. Soigneusement tu fais en sorte que ce ne soit pas le bordel, Ban et enfin tu peux ranger cette moto sur laquelle tu travailles depuis quelques temps. Les clients se font diverses et variés, même en ces lieux sombres de Phobos, c'est assez drôle, pas vrai ? Mais finalement t'en as cure, tant que tu peux assouvir ta soif pour ta passion pour les motos, ça te va. Cette passion se tari pourtant à présent à l'idée de rentrer, enjambant ta propre monture, enfournant déjà ton casque.

Elle ronronne. Violemment. Délicieusement.

La vitesse. Le vent violent. La sensation du fer. Ban, c'est ici que tu te sens bien, pourtant bientôt tu remarques en arrivant dans ton quartier. Tu remarques ouais, cette silhouette que tu ne connais que trop bien. Cette silhouette que tu fixes, observes régulièrement. Cette allure qui attire inlassablement ton regard à chaque fois. Tam. Inconsciemment, naturellement même, tu stop ton chemin non-loin d'elle. « Tam ? » tu connais son allure, Ban, sa manière d'être, sa façon de s'afficher face à ce monde, alors tu remarques. Tu remarques si aisément que quelque chose ne colle pas. Et rapidement ça te dérange, plus encore quand tes orbes croisent ses marques noires.

Elle pleure. Silencieusement. Troublée.

Un instant tu restes interdit, ne sachant comment réagir. Ban, t'es calme, serein, mais cette seule vision de son faciès blessé te soulève une multitude d'émotions incontrôlables, intenables. Pourtant tu gardes ce calme olympien qu'on te connaît si bien. « Hé... qu'est-ce qui se passe, Tam ? » lentement ta main se pose instinctivement sur son épaule. Tu crèves d'envie de la prendre dans tes bras, Ban, pour la soutenir, pour la réconforter, mais tu te retiens. Tu te retiens pour lui laisser de l'espace. Un espace pour respirer, pour prendre le temps de parler qui sait.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: