no name games
contexte
Ta tête est lourde et tes yeux papillonnent. Brièvement, tu jettes un coup d'oeil à droite, puis à gauche. A la vue de la pièce circulaire dans laquelle tu te trouves, précisément au centre, tes sourcils se froncent. L'endroit te serait-il inconnu ? Tu n'as pas le temps de te poser la question que déjà, une voix résonne dans la pièce, brisant tes vaines tentatives d'orientation.

« Bienvenue sur No Name et puisses-tu devenir le plus célèbre. »

12.03.2017 Première maj de nng et lancement du premier event' ! ici
news
joshua ☆ dispo
mp
piper ☆ dispo
mp
clyde ☆ dispo
mp
predef


sunglasses & explosions ▽ ft spencer

avatar
yo(lo) le rap

Messages : 141
age : 25 y.o.
ft : shiro - voltron / James Franco
lieu d'habitation : Lysithea
présentation : h a t e
Jeu 19 Jan - 21:57

     “Wsh bro’ j’ai. un. super. plan pour ce soir. tu vas kiffer tamer, rdv ce soir là-bas !”

Joshua est confiant, oui Joshua pue la confiance, et il sait que Spencer viendra, oh ça oui, Spencer viendra, Spencer vient toujours lorsqu’il s’agit de lui, ou peut-être lorsqu’il s’agit du marché noir ? Peut-être oui. Alors Josh’ n’attend pas de réponse de la part du brun, il sait qu’il va venir. Spencer a du retard, mais Spencer est toujours présent. Toujours là quand on a besoin de lui, blasé, mais là, c’est déjà pas mal -surtout venant de lui.  
Le “là-bas” c’est juste pour donner du suspens, il sait que le suspens n’est qu’entre lui et lui-même, parce que Spencer comprend toujours de quoi il veut parler, même lorsqu’il dit de la merde shooté à tout et n’importe quoi, mais bon, ça le fait “rire” ; il a l’air encore plus bête quand il fait ce genre de chose, alors tout est bon pour se rendre con -petite rime sisi.
Jo il reçoit des messages, des tas de messages, c’est incessant, ça lui dit de se bouger, d’arrêter de faire sa starlette et de ramener sa fraise rapidement. Ouais, ya quelques fois des petites menaces, mais c’est pas bien méchant, jamais ça lui fait très peur. Pourtant, peut-être qu’il le devrait cette fois-ci.
Et au pire, il se cachera derrière Spencer en faisant le lâche qui sait pas se battre & peut-être même que son pote l’aidera à payer ce qu’il ne peut -ou ne veut- définitivement pas payer. Ou peut-être mourra-t-il devant son “ami”, peut-être se fera-t-il trucider sous ses yeux, ça se trouve il est peut-être même de mèche avec ces gars. Josh le parano. Josh la fillette qui a peur. Ouais, j’ai peur à ma vie qu’il dit.

Josh il est en retard, il a dit ce soir, mais c’est plus le soir. C’est la nuit, complète, sombre, humide et froide, normal c’est l’hiver -payetalogique. Il dit des choses qu’il tient pas, des fois, il se trouve lui-même con. Pourtant dieu seul sait qu’il compte les minutes le gars, chaque seconde qui passe il peut raconter ce qu’il s’est passé autour de lui ; que ce soit passé il y a une heure comme un mois. C’est vrai que pour lui, son secret paraît vrai -après au niveau des autres, il sait pas trop, il connaît aucun secret à part le sien.
Il compte le temps, pourtant il lui est impossible d’arriver à la bonne heure. Un comble, moi je vous le dis, c’est un comble.
Josh court dans les rues de Phobos, mais que vient faire ici un prolo de Lysithéa. Mais nan, c’est Joshua, lui il compte pas, il a percé mais par sa débilité. Cette phrase, il l’aime bien, elle sonne bien, elle rime, c’est beau, c’est fin, on ne s’en lasse pas -ou lui en tout cas. Il aime bien se faire appeler le débile là-bas, ça lui fait penser qu’il est bon acteur, qu’il les mène tous à la baguette, tel des marionnettes.

Ses pas le mènent rapidement dans cet endroit qu’il connaît comme sa poche et c’est pas du à sa mémoire incroyable mais plus au nombre de fois qu’il est venu ici bas. Et il sait que Spencer l’a pas attendu et il compte bien le retrouver dans ce local désaffecté. Marché noir de jour comme de nuit et si on est un peu chanceux, on peut même voir le derrière du décor. La salle au fond. Celle que seuls les prochains morts ou les gros contrebandiers se retrouvent pour parler.
Et toi Josh’ ce soir, t’es le steak ou le carnivor ?

“WOH, SPENCEEEER. et il court vers sa “biatch”, hé gars, tu m’as pas attendu ! Choqué déçue namého !”

credits to xion of OOC
avatar
swag

Messages : 34
age : l'âge pour fapfap comme il faut (vingt quatre balais)
ft : gareki - karneval // irl - dylan o'brien
lieu d'habitation : trou du cul du monde alias oberon, ou chez toi
présentation : j'ai mis ta mère en vente sur internet
Sam 21 Jan - 22:59

t'as la classe ou tu l'as pas ; nous on l'a j'crois
Il est blasé comme jamais, au fin fond de son pieu, avec la couette remontée jusqu'au menton, la chaleur qui le berce et Morphée le pd qui le guette. Ses muscles se contractent, son regard se perd sur la crasse qui y a élu domicile ; il faut vraiment qu'il amorce l'option grand nettoyage ; ou qu'il aille camper chez Crescent... Ouais, la dernière option, c'est limite le bon plan. Son bras droit sort du dessous des couvertures pour attraper son calumet d'la paix avant d'entendre son téléphone vibrer comme un canard ; l'expéditeur du message, Joshua. "Wsh bro’ j’ai. un. super. plan pour ce soir. tu vas kiffer tamer, rdv ce soir là-bas !" Il se fout de ma gueule ? J'ai la flemme de bouger p'tain. Mais ce n'est pas pour autant que Spencer lui répond négativement, non, loin de là. Il allait bouger son cul, quitter la putain de bonne chaleur de sa couette pour rejoindre le dieu des emmerdes. Il file sous la douche avec nonchalance, attrapant une serviette de bain dans l'un de ses tiroirs ; il n'y reste pas plus de cinq minutes, une douche froide pour se réveiller et se motiver, c'était bien, mais il ne fallait pas en abuser.

Spencer enfile en vitesse son jean, son tee-shirt noir et sa veste zippée rouge, portant de nouveau le joint à ses lèvres avant de foutre son portable dans sa poche, de chopper ses clopes et sa thune ainsi que ses clefs et de quitter l'antre où il déchante au quotidien. Le froid et les caméras ; voilà à quoi il était confronté maintenant... Il se les caille, à peine sorti, il est vénère, il a le seum, il veut rentrer, se rouler en boule dans sa couette et chialer devant princesse mononoke. Mais non. Spencer le sait, il ne va pas rentrer chez lui, il va vraiment rejoindre Joshua, même si ce dernier va être en retard et que ça va le faire encore plus chier. Le voilà qui rehausse ses lunettes qui lui servent de bandeau, fout sa capuche sur le haut de son crâne et se dégaine une clope aussi vite que la lumière quand il voit ces putains de caméra fureter dans les environs.

Déjà sur place, Spence' se rend vite compte de sa connerie ; ne pas avoir demandé l'heure du rendez-vous ; le lieu lui par contre était obvious. Il soupire alors qu'il dégaine son téléphone, mais il ne tape rien sur le clavier, car au fond de lui Spencer sait très bien que Joshua ne va pas lui répondre ; et s'il se prend un vent, il va juste encore plus avoir la rage qui lui prend le ventre. C'est fou ce qu'il peut détester cette putain de ville, ce putain de concept de "jeu" ? 678 jours qu'il est là, 678 jours qu'il rajoute un bâton sur le mur de sa chambre ; à compter les jours, les semaines, les mois qui passent ; et déjà, un an qu'il est là, bientôt deux ; et il redoute putain, il crève de ça. Et le dehors lui rappelle la vérité, les caméras qui le surplombent et qui scrutent ses faits et gestes ; putain tout ce qu'il déteste. C'est en se massant la nuque et en baissant un peu plus sa capuche devant l'bleu de ses yeux qu'il avance avec rapidité, s'engouffrant sans aucune once d'hésitation dans le marché noir ; le lieu qu'il apprécie le plus ici après sa baraque. Ses pas le portent, s'approche vers un "stand", regarde la marchandise, mais continue d'avancer, sans se poser de questions.

Et il attend, il attend que tu ramènes ton putain de cul Joshua ; parce qu'il sait trop pas dans quoi tu vas encore l'embarquer Spence' et pas que ça l'inquiète, mais il sait que t'es le roi des emmerdes... Que s'il arrive quoi que ce soit, il devrait user de ses poings pour protéger ta pomme ; peut-être même dépenser son pognon pour toi. Ce qu'il ferait pas pour toi, son pote, franchement. Quitter sa piaule et une pure soirée détente pour toi, déjà, c'est ouf, non ? Et y'a une voix qui retentit ; qui lui fait tourner la tête brièvement, te voyant arriver du coin de l’œil. “WOH, SPENCEEEER. Hé gars, tu m’as pas attendu ! Choqué déçue namého !” Et tu n'sais même pas comment il se retient... ou pas putain. Il pose sa main sur le sommet de ton crâne, resserre un peu sa poigne sur lui avant de dire en grelottant de froid. « Con de toi, t'es en retard et en plus tu OSES TE PLAINDRE ?! T'es sérieux maggle ? »

De sa main gauche, il tire ta joue alors que de la droite, il s'agrippe à tes cheveux ; pas avec force, mais un peu quand même ; parce qu'il se les gèle depuis tellement de temps qu'il en a perdu le fil. « J'me gèle le cul d'puis j'sais même plus quand et c'toi qui dit "choqué déçu" ? Mais c'est l'hôpital qu'encule la madré ! Enfin, non, la charité, p'tain. » Et il en perd ses expressions tellement qu'il est vénère ; parce que Spencer, il aime pas le froid, il aime pas cet endroit, mais bon, le marché noir, c'est sa deuxième maison ; alors faut dire qu'il y avait pire... Soupir profond, c'est une nouvelle cigarette qui vient se glisser entre ses doigts, qu'il porte à ses lèvres tout en te demandant. « Bon, dans quoi tu vas m'embarquer encore ? C'est quoi le "super plan" que tu m'as promis ? Accouche, j'suis curieux now. » La patience ne fait clairement pas parti de son vocabulaire et il sait très bien que tu en es conscient.


hrp ; italique = pensé de spencer (au cas où). J'espère que ça te vas, hésite pas si un truc te turlupine.

avatar
yo(lo) le rap

Messages : 141
age : 25 y.o.
ft : shiro - voltron / James Franco
lieu d'habitation : Lysithea
présentation : h a t e
Mer 1 Fév - 14:42

    C’est vrai qu’il fait grave froid, c’est vrai qu’il est un peu tard, c’est vrai que Joshua n’a pas été précis. Moins précis, tu crèves. Mais bon, fallait qu’il s’y attende le bougre, Josh il est pas connu pour son sens de l’avance ; il est plus connu pour son sens du « je viens quand je veux » ou du carrément « balek j’y vais pas ». Enfin bon, il a tout de même fait un effort, c’est déjà ça, à se dire qu’il faudrait peut-être y aller, c’est un début déjà. Alors comme ça il est en retard ? Vraiment ?

« Ahah, pas la peine d’crier, j’ai pas donné d’heure t’sais c’moi qui aurait pu t’attendre et j’me plains pas hein ! Je fais juste un état des lieux, toi, qui m’attends pas j’dis ça j’dis rien penny… Ouais, j’t’ai trouvé un nouveau surnom, il passe son bras par dessus l’épaule de penny, parce que t’vois, genre, Spencer, Spence, Pens, PENNY ! Ne suis-je pas génial ahlala… »

Et voilà qu’il lui tire la joue, comme s’il était un gamin qui avait fait une petite bêtise sans conséquence. Qu’est-ce qu’il déteste quand on le prend pour un gamin, oh oui, il déteste ça. Il aimerai faire une clé de bras à ce gars, il pourrait le faire, et ensuite rigoler avec lui sur sa force à faire des clés de bras, mais il sait pas trop de quel côté aller (il se trompe tout le temps, c’est ridicule). Alors il se laisse faire, avec une tête dégoutée, celle de l’enfant mécontent qu’on le traite comme ça.

« Eeeeew wsh tu fais maaaaal ! fallait pas m’faire confiance ahah. ET C’MOI QUI ENCULE LA MADRE. »

Toujours il cri, des fois, il se soule lui-même, et s’il se retrouvait en face de lui-même, il sait qu’il pourrait se supporter. N’est-ce pas triste tout de même de ne pas réussir à s’aimer, enfin, lui, c’est différent, il s’aime, mais pas comme les gens le voient. Il fait tout pour être le plus con, quand est-ce que cette mascarade a-t-elle commencé ? Y’a presque quatre ans ? Ouais, deux, trois jours après son arrivé, avec Trafalgar, son acolyte de toujours, lui aussi il est pas possible, mais ils restent ensemble. Peut-être que Josh veut pas l’avouer mais il l’aime bien au final, son pote, son pote de toujours, celui qui a toujours été là pour lui et qui le sera à jamais. Parce qu’il sait que dans le coeur de ce trou de balle, ils sont meilleurs potes. Et peut-être qu’aussi dans le coeur de josh c’est pareil.

Penny fume sa cig’ et josh lui en vole une, riche mais crevard, ce serait ça le titre de sa sex-tape. Sans doute oui. Alors Josh vole aussi le feux du brun avant de tirer une longue taffe :

« merci gars (il lui a rien demandé, il s’est servit comme ça, vraiment un gros boulet ce gars)… Tu vas serrer, j’ai un plan fric, si on se démerde bien, on peut remporter un tas de sous ! il marque une pose, tu te souviens de ce gars la dernière fois qu’on est allé ensemble ici, celui avec le mono. Ouais, le laid, bah il m’a recontacté. Et genre apparemment il est en relation avec un gros fournisseur, if u know what i mean. Du coup, il m’a dit de venir avec un gars de confiance pour faire une partie de poker dans les règles sans entourloupes, on y croit hum, et si on arrive à taper dans l’oeil de ce gars, à nous le fric facile. »

« ça se passe dans la salle. »

Oui, cette fameuse salle. Tant de pression, joshua la ressent dans tout son corps, va falloir gérer. Pas qu’il est en manque d’argent, mais il sent mal cette histoire. Oh que oui, l’adrénaline qui commence à couler dans ses veines, cette drogue qu’il adore consommer, ça, ça le fait vivre. ça, ça le maintient en vie, ça lui fait bouger son petit cul. Parce que sinon, il se laisserai crever, oui, par n’importe quel moyen. Enfin bon, s’ils peuvent se faire de l’argent, tant mieux.

« let's go, c'est partie mon ami ! on va se faire des couilles en or ahahah »

Spoiler:
 
credits to xion of OOC
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Techniques Ulduar
» DB et le Me109
» quelques effets pour FSx
» 11 Septembre 2001
» Actualité - Explosion chimique au Japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: